Agrégée d'espagnol, docteure en littérature latino-américaine, Caroline Lepage est Professeur des Universités à l'Université de Poitiers.
Parallèlement à l'enseignement supérieur et à la recherche, elle est traductrice littéraire.

Thèse de Doctorat : Les Symboles dans l'œuvre de Gabriel García Márquez, Université de Paris 3 Sorbonne Nouvelle, 2001 (sous la direction du Professeur Claude Fell)

Habilitation à Diriger des Recherches : Microlectures macondiennes : le premier chapitre de Cien años de soledad par-delà systèmes et grilles d'analyses à visée globalisante, Université de Paris Ouest - Nanterre - La Défense, 2011 (sous la direction du Professeur Françoise Aubès)

ESSAIS



[en collaboration avec Elvire Gómez Vidal et Graciela Villanueva] Pouvoir de la violence et violence du pouvoir (Mario Vargas Llosa, Lituma en los Andes, Yuri Herrera, Trabajos del reino, Santiago Roncagliolo, Abril rojo), Paris, col. « Clés Concours », Atlande, 2013.















L'Univers de Gabriel García Márquez, Paris, Éditions Ellipses, col. "Découvrir/Décrypter", 144 pages, 2008. ISBN 978-2-7298-4093-8















Lire « Cent ans de solitude », avec James Cortes Tique, Paris, Presses Universitaires de France, col. "CNED", 192 pages, 2008. ISBN 978-2-13-057114-8

















(ouvrage coordonné) La littérature cubaine des années 1980 à nos jours, Bordeaux, Presses Universitaire de Bordeaux, Col. Parcours Universitaires, 152 pages, 2011. ISBN 978-2-86781-706-9
















(ouvrage coordonné) Gabriel García Márquez, Soixante ans de lévitation, Bordeaux, Presses Universitaire de Bordeaux, Col. Parcours Universitaires, 152 pages, 2008. ISBN 978-2-86781-462-4 [Code cde 849]

ARTICLES SCIENTIFIQUES

(Disponibles au format PDF sur demande à l'adresse de contact.)

1 – “Leonardo Padura Fuentes”, ALMA, Biarritz, oct.-Nov.-Déc. 2000, p. 53-59.

2 – “Redéfinition nécessaire de l’hôte dans la nouvelle littérature cubaine”, L’Étranger dans la maison, Figures romanesques de l’hôte (ed. Bernadette Bertrandias), Clermont-Ferrand, Presses Univesitaires Blaise Pascal, Publication du CRLMC, 2003, p. 85-99.

3 – “Légende familiale et identité culturelle dans Donde mejor canta un pájaro et El niño del jueves negro, d’Alejandro Jodorowsky”, AMÉRICA (Cahier du CRICCAL), n°30, Mémoire et culture en Amérique latine (ed. Chrisitian Giudicelli), Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne Nouvelle, 2003, p. 91-97.

4 – “Réflexion sur l’engagement politique dans El coronel no tiene quien le escriba de Gabriel García Márquez”, CAUCES, n°3, Les Ombres de la conquête : fuites, dénis et oublis (ed. Nathalie Furstenberger), Presses Universitaires de Valenciennes, 2003, p. 237-243.

5 – “Maria Antónia Oliver : une appropriation féministe du roman noir ?”, Femme et écriture dans la péninsule ibérique, L’Harmattan & Université de Pau et des Pays de l’Adour coed. (ed. Maria-Graciette Besse & Nadia Mékouar), 2004, tome 2, p. 195-210.

6 – “Représentation de la violence et expression des rapports de pouvoirs dans Rosario Tijeras de Jorge Franco Ramos”, Pouvoir et écritures en Amérique latine (ed. Yves Aguila), Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, Presses Universitaires de Bordeaux, 2004, p. 109-133.

7 – “Gabriel García Márquez et l’utopie de l’enfance éternelle : lecture de trois contes : “La tercera resignación” ; “Eva está dentro de su gato” ; “Alguien desordena estas rosas”, AMÉRICA (Cahier du CRICCAL), n°32, Utopies en Amérique latine (ed. Christian Giudicelli), Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne Nouvelle, 2004, p. 161-175.

8 – “L’Île de leur rêve : le retour à Cuba dans la nouvelle littérature de l’exil”, BABEL, n°11, Regard culturels sur les phénomènes migratoires, Université du Sud Toulon-Var, 2004, p.55-63.

9 – “Perder es cuestión de método de Santiago Gamboa : récupération ou adaptation du roman noir made in U.S.A ?”, Lectures du récit policier hispano-américain (eds. Nestor Ponce et Raúl Caplan), Université d’Angers, Publication du GRILUA, 2005, p. 37-43.

10 – “La Cuban American Princess à la croisée des minorités : Carolina García Aguilera ou le roman noir comme lieu de définition identitaire”, Minorité(s) : construction idéologique ou réalité ? (eds. François Martinez & Marie-Christine Michaud), Presses Universitaires de Rennes, 2005, p. 45-60.

11 – “Zoé Valdés et la dénonciation du régime castriste : de la parole libératrice à la parole normative”, Violences d’État et paroles libératrices (eds. Pascale Budillon-Puma & Florence Olivier), Université de Créteil-Paris XII, INDIGO & Côté Femmes Éditions, 2006, p. 307-319.

12 – “Le roman policier en Amérique latine : circulation et épuisement des modèles”, AMÉRICA (Cahier du CRICCAL), n°34, Les Modèles et leur circulation en Amérique latine (ed. Christian Giudicelli), Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne Nouvelle, 2006, p. 111-117.

13 – “L’humour dans la littérature noire latino-américaine : du sauvetage au naufrage”, Humour et pouvoir en Amérique latine (eds. Yves Aguila), Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006, p.193-248.

14 – “Mario Conde dans La Havane de Leonardo Padura Fuentes : lecture de Pasado perfecto”, Caravelle - La ville et le détective en Amérique latine (ed. Claire Paillet), Toulouse, Presses Universitaire du Mirail. 2006, p.49-58.

15 – “Littérature et dictature : lecture croisée de trois romans de Roberto Bolaño (Estrella distante - Amuleto - Nocturno de Chile), Les Astres noirs de Roberto Bolaño (eds. Karim Benmiloud & Raphaël Estève), Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006, p.67-89.

16 – “Gabriel García Márquez et le réalisme magique dans le cycle macondien”, Gabriel García Márquez, soixante ans de lévitation (ed. Caroline Lepage), Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, Presses Universitaires de Bordeaux, 2007, p.135-152.

17 – “Cien años de soledad de la première à la dernière page : une lecture croisée de l'incipit et de l'excipit de la « Bible de l'Amérique latine »”, Paris, Les Langues néo-latines, décembre 2008, p.69-82.

18 – “Mères empêchées et mères auto-empêchées dans La enredadera de Josefina R. Aldecoa”, Mères empêchées (ed. Nadia Mékouar), Université de Pau et des Pays de l’Adour, 2009, p.67-82.

19 – "L'Espagne et l'Amérique latine héritières des modèles du roman noir", Constitutions, circulation et dépassement de modèles politiques et culturels en péninsule ibérique, (eds. Jean-Michel Desvois et Ghislaine Fournès), Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 2009, p. 299-324.

20 — “Le réalisme anti-magique de G. García Márquez : ‘Un señor muy viejo con alas enormes’” (1968), Le monstre (ed. Francis Desvois), Université de Pau et des Pays de l’Adour, 2009.

21 — “Stratégies de l’enfermement et de la fermeture dans Nocturno de Chile de Roberto Bolaño”, Les Écritures de l'enfermement en Amérique latine (ed. Isabelle Tauzin-Castellanos), Université de Bordeaux 3 - Michel de Montaigne, 2009, p.307-334.

22 – "Quelques jalons : du Gabriel García Márquez nouvelliste débutant au Gabriel García Márquez romancier accompli de Cien años de soledad", Gabriel García Márquez, Cien años de soledad. Fondations, héritages et crises (ed. Françoise Aubès), Paris, Éditions Ellipses, 2009, p. 9-23.

23 – (en collaboration avec Cecilia González Scavino) "Rôle et fonction de Melquíades dans les réseaux de personnages : « Masques, oripaux, formules magiques et messages crytpés de Melquíades »", Gabriel García Márquez, Cien años de soledad. Fondations, héritages et crises (Françoise Aubès), Paris, Éditions Ellipses, 2009, p. 89-105.

24 — “Le grand sommeil de Mario Conde : relire Pasado perfecto de Leonardo Padura Fuentes”, La Littérature cubaine des années 1980 à nos jours (ed. Caroline Lepage & Antoine Ventura), Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, Presses Universitaires de Bordeaux, 2011, p.149-166.

25 – (en collaboration avec Stéphanie Benson), "La femme-frontière : Desert Blood comme paradigme de la violence engendrée par l'exil statique dans la société chicana", Les Cahiers ALHIM (Amérique latine Histoire et Mémoire), (eds. Nathalie Ludec et María José García Oramas), n° 21, « Migration et violence(s) », Université de Paris VIII.
URL : http://alhim.revues.org/index3746.html

26 – “L'écriture prothétique de Zoé Valdés", Femmes, écritures et enfermements en Amérique latine (eds. Cecilia Gónzalez, Caroline Lepage, Laurence Mullaly, Antoine Ventura), Université de Bordeaux – Michel de Montaigne, Presses Universitaires de Bordeaux, 2011, p. 261-278.

27- « Récupérations et appropriations génériques dans Lituma en los Andes, Trabajos del reino et Abril rojo (ou l'art de construire et de légitimer le sens dans la douce violence de la rhétorique intertextuelle) », Les écritures de la violence (eds. Françoise Aubès, Eduardo Ramos-Izquierdo), Paris X / Paris IV, SAL, « Hors série », 2013, p. 44-54
http://www.crimic.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/Hors-serie2_press.pdf

28- [à paraître] « A passage to Cuba : féminité,  identité et écriture dans Memory Mambo (Achy Obejas), The Agüero Sisters (Cristina García) et Bloody Waters (Carolina García Aguilera) », « Passeurs », Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3 (en collaboration avec Stéphanie Benson, Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3).

29- [à paraître] « La tétralogie des « Quatre saisons » par le filtre de son paratexte et de ses incipit : stratégie padurienne du pacte de lecture », Journée d'étude,  ECAL, Université de la Sorbonne – Paris IV, 26 novembre 2011.

30- [à paraître] « Traitement discursif du corps : portrait de Mario Conde en superhéros et Christ cubain », « Le corps : figures et variations », GRELPP, Paris Ouest Nanterre La Défense, 7 avril 2012.

31- [à paraître] « La science-fiction à Cuba : Objet Idéologique à Identifier », Journée d'étude « La science-fiction en Amérique latine », GRELPP, Paris Ouest Nanterre La Défense, 12 mai 2012.

32- [à paraître] « Isabel Franc (Espagne) : l'expérimentation littéraire de l'extrême »,  colloque international « De l’extrême : pratiques du contemporain dans les mondes ibériques et latino-américains »,  CRIMIC, Université de la Sorbonne – Paris IV,  1-2 juin 2012.

33- [à paraître] « Gabriel García Márquez,  historiador o desfacedor de entuertos históricos »,  Coloquio internacional Gabriel García Márquez,  « La bendita manía de contar »,  Faculdade de Ciências Sociais e Humanas de la Universidade Nova de Lisboa,  12-13 juillet 2012.

34- [à paraître] « Saveurs,  significations et resignifications dans la tétralogie des « Quatre saisons » de Leonardo Padura Fuentes »,  colloque international « Saveurs et savoirs »,  Université de Poitiers,  17-19 octobre 2012.

35- [à paraître] « Las razones de Jo (Isabelle Franc, Espagne) : coming-out ou outing de la deuxième fille du Docteur March ? »,  journée d'étude interuniversitaire Poitiers / Nanterre,  5-6 avril 2013.

TRADUCTIONS LITTÉRAIRES

Coordinatrice des anthologies de nouvelles et micro-récits suivants :










ROMANS CONTEMPORAINS

Andrés TRAPIELLO, Les Confins, Éditions de la Table Ronde, 2011.
Andrés TRAPIELLO, Les Amis du Crime parfait, Buchet-Chastel, 2009.
Juan Aparicio BELMONTE, López López, Buchet-Chastel, 2009.
Daína CHAVIANO, LÎle des amours éternelles, Buchet-Chastel, 2008.
Clara SÁNCHEZ, Un million de lumières, Quai Voltaire / La Table Ronde, 2006.
Josefina ALDECOA, Julia et Clara, Quai Voltaire / La Table Ronde, 2004.
Carlos SANRUNE, Fleur de macadam, Éditions Dans L’Engrenage, 2003.
Moncho BORRAJO, Pavane pour une infante défunte, Éditions Dans l’Engrenage, 2003.
Lola VAN GUARDIA, Dix petites oies blanches, Odin, 2003.
Luis ALGORRÍ, Le Garçon de la piscine, Odin, 2002.
Lola VAN GUARDIA, Piétinez pas le gazon !, Odin, 2002.
Carlota ECHALECU TRANCHANT, Les Yeux de Beatriz, Odin, 2002.
Lola VAN GUARDIA, L’Inavouable sescret de Karina, Odin, 2001.
Alejandro JODOROWSKY, Albina et les hommes-chiens, Éditions Métailié, 2001.
Alejandro JODOROWSKY, L’Enfant du jeudi noir, Editions Métailié, 2000. (Réédité dans la collection Suites en 2002).
Leonardo PADURA FUENTES, Passé parfait, Éditions Métailié, 2001. (Réédité dans la collection Suites Métailié en 2006, et chez Points Seuil en 2008.)


DOCUMENTS

Paco Ignacio TAIBO II, Archanges (Douze histoires de révolutionnaires sans révolution possible), Editions Métailié, 2001.
Ricardo LLAMAS et Pablo VIDARTE, Homographies, Éditions Dans l’Engrenage, 2012.
Fidel CASTRO, Conversations avec Frey Beto (titre à déterminer par l’éditeur), Ramsay (À PARAÎTRE).



THÉÂTRE

José Luis ALONSO DE SANTOS, Descente au Maroc, Presses Universitaires de Paris 3 - Sorbonne Nouvelle, 1997.


POÉSIE

Cristina PERI ROSSI, Anthologie de poèmes, Éditions Dans L’Engrenage (À PARAÎTRE).


NOUVELLES

DIFFÉRENTS AUTEURS, Pars avec elles, Éditions Dans l’Engrenage, 2004.
DIFFÉRENTS AUTEURS, Des Nouvelles de Cuba, Éditions Métailié, 2001.

Dans le cadre de l'anthologie en ligne « Lectures d'ailleurs »

« I’m here », Susana Camps (Espagne)
« La fertilité des âmes », Susana Camps (Espagne)
« Circulation », Susana Camps (Espagne)
« L'œil de verre », Gemma Pellicer (Espagne)
« Véritable nature », Gemma Pellicer (Espagne)
« Jeux d'enfants », Gemma Pellicer (Espagne)
« La fiancée », Pedro Sánchez Negreira (Espagne)
« Pleurs », Pedro Sánchez Negreira (Espagne)
« Irresponsable », Pedro Sánchez Negreira (Espagne)
« La statue de la Plaza Mayor », Ernesto Ortega (Espagne) 
« Huit semaines », Ernesto Ortega (Espagne)
« Réunion de famille », Juan Aparicio Belmonte (Espagne)
Trois micro-récits, Oscar Esquivias (Espagne)
« Banquet inattendu », Araceli Esteves Castro (Espagne)
« Opération délicate », Araceli Esteves Castro (Espagne)
« Faille », Araceli Esteves Castro (Espagne)
« Il pleut », Isabel González (Espagne)
« Numérotation incorrecte », Isabel González (Espagne)
« Le vivant », Isabel González (Espagne)
« Soldes », Isabel Mellado (Chili)
« Le chien qui mangeait du silence », Isabel Mellado (Chili)
« Les dents et les os sont blancs (cinq moments) », Isabel Mellado (Chili)
« Pertes », Patricia Nasello (Argentine)
« Nous », Patricia Nasello (Argentine)
« Dehors », Patricia Nasello (Argentine)
« Gelée », Miguelángel Flores (Espagne)
« L'explication », Miguelángel Flores (Espagne)
« Des vols », Miguelángel Flores (Espagne)
« Le désespoir des lettres », Ginés S. Cutillas (Espagne)
« Nouveau monde », Juan Gracia Armendáriz (Espagne)
« Bildungsroman », Juan Gracia Armendáriz (Espagne)
« Restes archéologiques », Elena Casero (Espagne)
« Troc », Elena Casero (Espagne)
« Vengeance », Elena Casero (Espagne)
« Les filles de la larme », Sandra Bianchi (Argentine)
« Extrêmes », Sandra Bianchi (Argentine)
« Nuit freudienne », Sandra Bianchi (Argentine)
« Maison de Poupées », Patricia Esteban Erlés (Espagne)
« L'Attente », Claudia Sánchez (Argentine)
« Froid », Claudia Sánchez (Argentine)
« Fin », Claudia Sánchez (Argentine)
« Réduite en morceaux », Sandra Montelpare (Argentine)
« Les choses que nous n'avons jamais faites, toi et moi », Sandra Montelpare (Argentine)
« Dépendance », Sandra Montelpare (Argentine)
« Ce n'est pas cela », Sara Lew (Argentine)
« Bestiaire », Sara Lew (Argentine)
« Les retrouvailles », Sara Lew (Argentine)
« Ève et Lilith », Gilda Manso (Argentine)
« L'invention parfaite », Gilda Manso (Argentine)
« Captivité », Gilda Manso (Argentine)
« Ça suffit ! », Miriam Chepsy
« Yuppie », Miriam Chepsy
« Les tribulations d'un écrivain », Miriam Chepsy
« L'Autre oreille », María Elena Lorenzín
« La fuite », Marta María López (Espagne)
« Mots », Marta María López (Espagne)
« Superficiellement », Marta María López (Espagne)
« J'aime les chevaux »
« La vie », Norah Scarpa Filsinger (Argentine)
« Berger », Norah Scarpa Filsinger (Argentine)
« Cyclique », Norah Scarpa Filsinger (Argentine)
« Première incision », Norah Scarpa Filsinger (Argentine)
« Pégase », Norah Scarpa Filsinger (Argentine)
« La mémoire de verre », Javier Puche (Espagne)
« L'incertitude », Javier Puche (Espagne)
« L'immortel », Javier Puche (Espagne)
« Sur les os », Javier Puche (Espagne)
« Il faut qu'on parle », Javier Puche (Espagne)
« Asile politique », Denise Fresard (Chili)
« Clone », Denise Fresard (Chili)
« Petites poupées », Denise Fresard (Chili)
« Une réalité », Fabián Vique (Chili)
« Dix minutes », Fabián Vique (Chili)
« S'occuper », Fabián Vique (Chili)
« La vie même », Fabián Vique (Chili)
« La fille de la photocopieuse », Fabián Vique (Chili)
« À trois bandes », James Cortés Tique (Colombie)
« Indécision », Pedro Herrero (Espagne)
« La confession Waldorf », Pedro Herrero (Espagne)
« Le goût de la victoire », Pedro Herrero (Espagne)
« Mesures contre le chômage », Julia Otxoa (Espagne)
« Téléphone », Julia Otxoa (Espagne)
« Avenue Lincon », Julia Otxoa (Espagne)
« Entier », Yuri Herrera (Mexique)
« Menteuse », Paz Monserrat Revillo (Espagne)
« À vingt mille lieues de chez moi », Paz Monserrat Revillo (Espagne)
« Conditionnel passé », Paz Monserrat Revillo (Espagne)
« Les années », Diana Belaustegui (Argentine)
« À la maison de retraite (Lettre aux Rois Mages) », Xavier Blanco (Espagne)
« Chef-d'œuvre », Xavier Blanco (Espagne)
« Oubli », Xavier Blanco (Espagne)
« Bureau des Objets Trouvés », Xavier Blanco (Espagne)
« Le dernier Cirque », Xavier Blanco (Espagne)
« Lé Déclenchement », Juan Guinot (Argentine)
« Le Passager », Santiago Roncagliolo (Pérou)
« Le costume du diable », 1 / 2 / 3 / 4, Juan José Flores (Espagne)
« La leçon des oiseaux », Francisco Javier Irazoki (Espagne)
« Parole d'arbre », Francisco Javier Irazoki (Espagne)
« Lettre à Leonard Cohen », Francisco Javier Irazoki (Espagne)
« Le silence », Hugo García Saritzu (Argentine)
« L'appartement du dessus », Hugo García Saritzu (Argentine)
« Le regard du hamster », Hugo García Saritzu (Argentine)
« Une paisible après-midi estivale », Iván Teruel Cáceres (Espagne)
« L'autre file », Iván Teruel Cáceres (Espagne)
« Incommunication », Iván Teruel Cáceres (Espagne)
« Le vendeur de phobies », Francisco Manuel Marcos Roldán (Espagne)
« Le photographe », Antonio Serrano Cueto (Espagne)
« La leçon », Antonio Serrano Cueto (Espagne)

[en collaboration avec Nadia Salif – Université de Bordeaux 3]
« L’Éclipse de Gyllene Draken », Pablo Martínez Burkett (Argentine)
« Coiffeuses », Isabel Wagemann (Chili)
« Dieu », Lola Sanabria (Espagne)
« Sœurs », Raúl Ariza (Espagne)
« À contretemps », Óscar Zazo (Espagne)
« L'Étranger dans le port », Javier Vásconez (Équateur)

[en collaboration avec Manon Tressol – Université de Bordeaux 3]
« Dans le magasin de Quasi-Tom Holl(…) », Raquel Sequeiro (Espagne)
« Dernière station », Isabel Wagemann (Chili)
« Les notes d'un rêve », Melanie Taylor (Panama)
« Mon amour,  si on jouait aux pirates », Teresa Serván (Espagne)
« Un ultime baiser », Teresa Serván (Espagne)
« Pantone », Teresa Serván (Espagne)
« Café sans sucre », Carme Carles Fèlix (Espagne)
« Rêve », Esteban Moscarda (Argentine)
« Moi, Robot, et Dieu ? », Esteban Moscarda (Argentine)
« Rêve numéro Neuf », Esteban Moscarda (Argentine)
« Détérioration », Miguel Antonio Lupián Soto (Mexique)
« Affaire de mots », Sergio Fabián Salinas Sixtos (Mexique)
« La puce », Rony Vásquez Guevara (Pérou)
« Question vitale », Rony Vásquez Guevara (Pérou)

[en collaboration avec Elena Geneau – Université de Bordeaux 3]
« L'odeur de l'urine », Eduardo Carletti (Argentine)
« Les lunes perdues », Héctor Ranea (Argentine)
« Comma la vie, en somme », Edmundo Paz Soldán (Bolivie)

[en collaboration avec Nancy Benazeth – Université de Bordeaux 3]
« Faute d'amour », Víctor Lorenzo (Espagne)
« Les Petites morts* », Rosana Alonso (Espagne)
« Qu'est-ce qu'elles te disent,  les fourmis ? », Arquímedes González Torres (Nicaragua)
« Silence », Lola Sanabria (Espagne) 
« Lézardes », Jesús Esnaola (Espagne)
« Estampe », Jesús Esnaola (Espagne)
« Vendeur ambulant », Aymer Waldir (Colombie)

[en collaboration avec Céline Rollero – Université de Bordeaux 3]
« Le rendez-vous des oiseaux », Antonio Serrano Cueto (Espagne)
« La maison bleue », Juan Yanes (Espagne)
« Femme sur le trottoir », Juan Yanes (Espagne)
« Le cauchemar araucan des mains », Juan Yanes (Espagne)
« Houdini », Marina de la Fuente (Espagne)
« Le Dîner », Marina de la Fuente (Espagne)
« Sélénite », Marina de la Fuente (Espagne)
« Bruine », Carlos Castán (Espagne)
« Allons-y ! », Carlos Castán (Espagne)
« Ces nains », Elysa Brioa (Espagne)
« Mon ange gardien », Elysa Brioa (Espagne)
« Scène avant expulsion », Elysa Brioa (Espagne)
« Une manie », Miguel Sanfeliu (Espagne)
« L'écrivain », Miguel Sanfeliu (Espagne)
« La photo », Miguel Sanfeliu (Espagne)
« La Cène », Ricardo Bernal (Mexique)
« Bookcrossing », Víctor Lorenzo (Espagne)
« Parallèles », Rosana Alonso (Espagne)
« Voyage au ciel », Niurca Violeidy Herrera Mejía (République Dominicaine)
« Expulsés », Lola Sanabria (Espagne)
« Au milieu des livres »
« Rituel », Ana Vidal (Espagne)
« Rouge », Ana Vidal (Espagne)
« R.I.P. », Raúl Ariza (Espagne)
« Le fleuve ouvre sa gueule », Raúl Ariza (Espagne)
« Espoir », Jesús Esnaola (Espagne)
« Entre les lettres », Carlos Diez (Espagne)
« Quand les vaches sortent pour se promener », Martitza Soler (Cuba)
« Sur cette île mère… », Mauricio del Castillo (Mexique)
« Exécution préventive », Ginés S. Cutillas (Espagne)
« Enferme-moi dans la cave », Olga Bernad (Espagne)
« Nuits d'avril », Olga Bernad (Espagne)
« Fanatiques et radicaux (Sic transit gloria mundi) », Olga Bernad (Espagne)
« Déconstruction », Elvira Navarro (Espagne)
« Les visiteurs aériens », Elvira Navarro (Espagne)
« L'apogée du rêve », Elvira Navarro (Espagne)
« Toutes les vies », Alberto Corujo (Espagne)
« Le dernier grand romantique », Alberto Corujo (Espagne)
« Terre aride », Alberto Corujo (Espagne)
« Cambion », Cristina Jurado (Espagne)
« Vide », Luciano Doti (Argentine)
« L'arrivée du silence », Inés M. García Pérez (République Dominicaine)

[en collaboration avec Justine Ladaique – Université de Bordeaux 3]
« La décision », Dolores Jiménez Gallego (Espagne)
« La lettre », Deisy Toussaint (République Dominicaine)
« La place », Ricardo Cortés Pape (Espagne)
« De zéro », Eva Díaz Riobello (Espagne)
« Instructions pour initialiser un robot », Eva Díaz Riobello (Espagne)
« Les poupées », Eva Díaz Riobello (Espagne)
« L'orgueilleux », Sergio Astorga (Mexique)
« L'éléphanteau amoureux », Sergio Astorga (Mexique)
« Il arriva », Sergio Astorga (Mexique)
« Un jour dans le parc », Virgil Phoenix (El Salvador)
« L’ombre qui m’a laissé deux options », Diego López (Costa Rica)
« Sériel », Esteban Dublín (Colombie)
« Facéties du temps », Esteban Dublín (Colombie)
« De l’humain et du divin », Esteban Dublín (Colombie)
« La réhabilitation de Circé », Diego Muñoz Valenzuela
« Amour cybernaute », Diego Muñoz Valenzuela
« Démons vagabonds 1 », Diego Muñoz Valenzuela
« La chambre bleue », Diego Muñoz Valenzuela
« Histoires de monstres et de beautés », Diego Muñoz Valenzuela

[en collaboration avec Émilie Delafosse – Université de Limoges]
« Disparue », Rosana Alonso (Espagne)
« Leçon de natation », Oscar Esquivias (Espagne)
« Dans le jardin », Carmen Peire (Venezuela)
« Relativité », Carmen Peire (Venezuela) 
« Pendant la sieste », Carmen Peire (Venezuela) 
« Manque de réflexes », Carmen Peire (Venezuela) 
« Tauromachie », Carmen Peire (Venezuela)
« Eh bien, sacrée histoire d’amour ! », Pepe Cervera (Espagne)
« État de manque », Pepe Cervera (Espagne)
« Tu es sûre que ça va,  chérie ? », Pepe Cervera (Espagne)
« Le koala dans mon armoire », Ginés S. Cutillas (Espagne)
« Seuls », Juan Gracia Armendáriz (Espagne) 

[en collaboration avec Kévin Cipollini – Université de Bordeaux 3]
« Par-delà le Styx », Jonathan Josué López Borbón (Costa Rica)

[en collaboration avec Delphine Texier ]
« L'amour,  de bbpin à msn », Margarita Rosa Cid Mansur (République Dominicaine)
« Le fruit », Sergio Astorga (Mexique)
« Les choses qui refusent de disparaître », Aldalberto Morillo,  (République Dominicaine)
« Théorie de la littérature », Juan Gracia Armendáriz (Espagne)
« Amour fou », Juan Gracia Armendáriz (Espagne) 

[en collaboration avec Élise Poullain – Université de Bordeaux 3]
« Simeón et la modernisation », Sonia Ehlers S. Prestán (Panama)

[en collaboration avec Hélène Roy – Université de Lyon 3]
« Désintoxication », Ernesto Ortega (Espagne)
« Monstresse I », Lilain Elphick (Chili)
« Monstresse III », Lilain Elphick (Chili)
« Monstresse IV », Lilain Elphick (Chili)
« Monstresse V », Lilain Elphick (Chili)
« Monstresse VI », Lilain Elphick (Chili)
« La Figure discordante », Ricardo Gómez Tovar (Espagne)
« L'Ange d’Ocongate », Edgardo Rivera Martínez (Pérou)

[en collaboration avec Pascaline Choque – Université de Bordeaux 3]
« Attention en traversant la rue », Gustavo Courault (Argentine)

[en collaboration avec Sabrina Wajntraub – Université de Bordeaux 3]
« Les Caïns », Montaña Campón (Espagne)
« La Preneuse de douleur », Montaña Campón (Espagne)